Bon sommeil des transporteurs routiers

Byadmin

Bon sommeil des transporteurs routiers

Cadre de vie quel impact sur vos nuits ?

Besoin aussi vital que l’air ou l’eau, le sommeil est malheureusement un bien fragile pour beaucoup de personnes. L’insomnie est avant tout un signal d’alarme qu’il faut comprendre, un message de notre organisme pour examiner notre environnement et notre mode de vie. En déceler les causes est souvent le premier pas vers le sommeil… et vers la santé. Pourquoi sommes-nous si inégaux face au sommeil ? Avec près d’un Français sur six qui souffre d’insomnie, notre pays est le champion du monde de la consommation de somnifères et d’anxiolytiques. Malheureusement, en plus de créer une dépendance qui en rend difficile le sevrage, ils ne restaurent en aucun cas un sommeil naturel et ont une longue liste d’effets secondaires. On peut retrouver le sommeil avec des solutions naturelles, mais toujours en s’interrogeant sur les causes de nos mauvaises nuits…
Un sommeil sain commence dans une chambre saine… Dans tous les cas, il faut d’abord exclure les causes environnementales de l’insomnie, des plus simples et évidentes aux plus subtiles : une chambre trop chaude ou trop froide, avec du linge de lit de mauvaise qualité. La température doit être confortable, mais mieux vaut rajouter une couverture que dormir dans une chambre surchauffée; – un environnement bruyant, qui sera évidemment peu propice à l’endormissement; – un lit placé à un endroit géobiologiquement nocif: s’il s’agit d’un bébé, le fait de le retrouver systématiquement à l’autre bout de son lit est un indice fiable… Il faut y penser si votre insomnie fait suite à un déménagement ou un réaménagement de votre chambre à coucher, si vous avez constaté que votre sommeil est bien meilleur; plus reposant quand vous dormez en dehors de chez vous… – l’orientation nord-sud du lit (tête au nord, pieds au sud) peut aussi améliorer le sommeil ; – une chambre insuffisamment aérée, la diffusion d’un parfum de synthèse ou de certaines huiles essentielles (attention, les huiles essentielles de menthe poivrée, pin sylvestre, citron, pamplemousse… ne sont pas à diffuser le soir dans une chambre à coucher, car elles sont tonifiantes); – des draps, matelas, couettes regorgeant de molécules chimiques : résidus de pesticides pour la culture du coton, retardateur de flamme, antitaches, anti-acarien, insecticides… tous ces produits sont à l’origine d’allergies et font partie de la famille des perturbateurs endocriniens, au même titre que le bisphénol A. Ils sont soupçonnés de perturber
gravement et durablement le système neuroendocrinien, le chef d’orchestre de toutes les sécrétions hormonales de l’organisme. Ces molécules chimiques, ressemblant à s’y méprendre aux hormones naturelles, dupent » l’organisme et peuvent alors prendre la place des hormones ou perturber gravement leur sécrétion ou l’organe producteur. Il est très important de choisir sa literie et son linge de lit parmi les moins traités possibles et de les laver avant la première utilisation ; attention également aux produits ménagers utilisés pour la chambre à coucher; la présence de lumière naturelle ou artificielle dans la chambre pendant le sommeil, qui perturbe la sécrétion de mélatonine; – la présence d’un téléphone portable allumé ou en veille, d’un télé-phone sans fil, d’un ordinateur, d’une borne wifi dans la chambre ou juste de l’autre côté du mur jouxtant la chambre, un radioréveil, un lit électrique… La chambre à coucher doit être un lieu préservé au maximum de toutes les ondes électromagnétiques.
Sans ondes… ou sans sommeil, il faut choisir ! On sait depuis longtemps que les ondes électromagnétiques, tout comme la lumière naturelle ou artificielle, diminuent la sécrétion de la mélatonine. Si l’on rajoute à cela que les ondes électromagnétiques empêchent la baisse du taux d’adrénaline dans le sang (l’hormone sécrétée par les glandes surrénales en réponse au stress qui augmente le rythme cardiaque et la tension artérielle), on comprend sans peine leur impact nocif sur notre sommeil. Il faut en préserver au maximum la chambre à coucher et ne pas travailler ou jouer dans les heures précédant l’endormissement sur son ordinateur, tablette, téléphone portable…
Du bon usage de la mélatonine La mélatonine est une hormone produite par l’épiphyse, une glande située dans le cerveau. Normalement, sa production augmente naturelle-ment le soir, sous l’effet de l’obscurité, atteint son niveau maximum entre une heure et cinq heures du matin. Ensuite, à l’aube, la lumière inhibe la sécrétion de mélatonine. C’est elle qui induit l’endormissement lorsque son taux augmente et provoque le réveil lorsque le taux est au plus bas. Mais si sa présence dans le sang est insuffisante, il devient difficile de s’endormir ou de faire une nuit complète. On peut se complémenter en mélatonine, mais déterminer l’heure de prise est délicat et doit se faire avec l’aide d’un thérapeute. De plus, la prise régulière d’une hormone induit toujours une baisse de sa production par l’organe chargé de sa fabrication…

Spécialistes du linge de lit qui peuvent vous donner des produits bon pour votre sommeil :

www.univers-decor.com/content/19-linge-de-lit

http://www.3suisses.fr/FrontOfficePortail/catalogue_fra/linge-de-maison/linge-de-lit.html

 

About the Author

admin administrator

Leave a Reply