Transport en Afrique du Sud

Byadmin

Transport en Afrique du Sud

Je m’arrête pour un instant de détente sur le seuil d’une demeure, habillé d’un très graphique carrelage vietnamien.
Il y a une facade bleue franc et des huisseries blanches, la maison affiche un pur style victorien qui ne déparerait pas dans un quartier chic de Londres. C’était en fait un cottage à moitié en ruine, oublié dans un jardin en friche à Higgovale, un petit quartier du Cap. Hélas, la propriété n’était pas à vendre et la maison allait se délabrer chaque jour un peu plus, pendant une longue année, avant de se porter acquéreur. Avec ses 490 m2, le linge de maison rend la maison encore plus séduisante, mais il fallait de l’audace pour imaginer sa réhabilitation. «Il y avait une petite cuisine placard, un grand trou dans le plafond et puis un labyrinthe de petites pièces sous un toit ondulé. On aurait dit des cabanes de jardin, sauf que c’était la maison !  Au sol, des carreaux vietnamiens en céramique viennent dessiner des tapis somptueux. Ils s’accordent parfaitement au vieux parquet en pin d’Oregon, réparé et rénové. La cuisine ouverte crée un beau volume avec les autres pièces du rez-de-chaussée (deux salons, une salle à manger, un bureau). Elle communique avec le jardin par de hautes portes vitrées d’Argentine et des parois de verre, dessinant une nouvelle perspective sur l’extérieur. Dans cet espace qui associe esprit brocante et clarté contemporaine, chaque détail est soigné. Sur le mur, des carreaux métro blancs se marient aux étagères peintes d’un subtil bleu poudré.  Des placards de récup’ en bois usé et des plans de travail en marbre de Carrare complètent l’ensemble.  La même démarche a guidé la rénovation des communs, reconvertis en cottage pour les amis et équipés des portes du vieux garage. «Quand nous l’avons refait, je n’ai pas pu m’en séparer, elles sont tellement caractéristiques !

About the Author

admin administrator

Leave a Reply